La Ville de Mulhouse et le Carré des associations ont organisé dimanche leur première brocante des associations dans le cadre de Mulhouse Métamorphoses. La rue de l’Arc était fermée à la circulation et les stands s’étalaient sur une partie du parking. « Une quinzaine d’associations sont présentes, indique Razika, salariée du Carré des associations, ainsi qu’une vingtaine de particuliers. »

(Article de Claire GAULARD paru le 16 septembre 2019 dans L’Alsace • www.lalsace.fr)

Le principe : que les associations se fassent connaître mais aussi qu’elles puissent avoir une partie d’autofinancement. « Le nerf de la guerre, pour les associations, c’est l’argent, poursuit la jeune femme. Mais cela leur permet aussi de se rassembler lors d’un moment convivial. »

En parallèle, quelques animations se sont déroulées au fil de la journée. Radio MNE a émis en direct depuis la dalle du marché, un graffeur, membre du M.U.R., animait une session de graf, les mamans citoyennes de Bourtzwiller tenaient un stand de nourriture – l’idée étant pour elles de se faire connaître et de se développer dans tout Mulhouse. « On en profite pour jouer les gourmands aussi, rigole Razika, mais chut, ça, il ne faut pas le dire, poursuit-elle d’un air malicieux. » L’un des seuls foodtrucks associatifs, celui de Soley Reyoné, proposait ses spécialités réunionnaises telles que le cari poulet ou les samoussas.

La maisonnette du marché a été customisée « pour la mettre à la disposition des associations et des personnes souhaitant présenter leur projet », indique Razika. Enfin, un drôle d’engin tout coloré parcourait la dalle du marché. Un rickshaw, ou encore pousse-pousse indien, a été réparé et remis en service pour l’occasion et aura amusé ses passagers de la journée. « C’est une balade aux quatre coins du monde, du Maghreb aux îles en passant par Mulhouse », conclut Razika.