L’Alsace, 1/4/2021 – Jean-Marie Valder

Depuis les années quatre-vingt, la Mulhousienne Francine Hebding partage sa passion pour la musique et les rencontres sur les ondes aujourd’hui celles de la radio MNE qui fête cette année ses vingt ans.

Ayant traversé les années quatre-vingt avec toujours autant d’enthousiasme, la Mulhousienne Francine Hebding reste, contre vents et marées, debout sur les ondes. Elle aura marqué le paysage radiophonique mulhousien tout en poursuivant une carrière professionnelle comme assistante commerciale chez DMC, Saic Velcorex et aujourd’hui à la Manufacture française des textiles d’ameublement.

Les plus anciens se souviendront avec nostalgie du groupe Sky my husband, un vivier de futures révélations. « J’étais au départ leur manager et puis un jour, je me suis retrouvée devant le micro pour faire les chœurs, moi qui chantais terriblement faux avec une seule condition c’est que le micro ne soit pas trop fort. » Avouons-le, si le groupe fut le berceau de certains qui firent ensuite carrière à l’image d’Arnaud Dieterlen, Francois Heyer, Fred Poulet, Joël Boileau ou Roland Fritsch, la prestation vocale de Francine n’est pas restée dans les annales.

Son destin était ailleurs, tracé sur les ondes et gravé dans l’histoire de la radio locale mulhousienne, tout d’abord l’historique Fréquence Mulhouse début des années quatre-vingt qui faisait les beaux jours (et nuits) de la radio. Les nostalgiques se souviennent avec émotion des fameuses Nuits du Loup tandis qu’aux platines du studio Francine distillait son émission Blue Valentine. Puis ce fut, après un long silence radio, l’expérience de MNE « une belle et folle aventure », souligne Francine qui, en l’an 2000, participe à l’expérience de la web radio de l’association Old School. Elle s’engouffre avec enthousiasme dans l’aventure qui conduira à la naissance de la radio MNE, reconnaissant des débuts difficiles « à cause de la technique d’une radio sur le web mais je me suis accrochée ».

Aujourd’hui, les auditeurs peuvent l’entendre dans se s émissions Zenebou World et le Stamala. Et, quand on lui demande si, entre boulot et radio, il lui reste encore un peu de temps, elle énumère une foule d’activités à faire pâlir un inventaire à la Prévert entre théâtre et stages à la Filature avec un souvenir mémorable en 2012 dans le cadre « les habitants de la Filature ». Mais aussi, « avant la pandémie, j’aimais aller écouter les groupes en live, connus ou moins connus, sortir dans des salles, les cafés, les bistrots… ». Sans oublier les musées, les expositions d’art et d’artisanat d’art car « je suis curieuse de tout », remarque-t-elle encore.

Les rendez-vous de Francine

Francine Hebding anime les émissions suivantes :

Rendez-vous hebdo avec Zenebou World , les mardis soir, de 20 h à 21 h. « C’est une émission qui vous emmène en balade, pendant une heure, pour découvrir le monde géographique mais aussi celui des mots, des idées, des couleurs, des odeurs, de l’art et de la culture. Un voyage auditif pour faire rêver les auditrices et auditeurs. Tous les 1ers  mardis du mois le voyage se fait avec un livre que je vous propose et dont je lis quelques pages. La musique est, ou en lien avec le thème ou pas ! mais très éclectique ça c’est certain ! ».

Rendez-vous bimensuel, les vendredis, de 17 h à 18 h 30, avec le Stamala , avec Fanfan, un ancien de Fréquence Mulhouse. « Il s’agit de papoter autour du stammtisch ! Nous recevons notre ou nos invités pour 1 h 30 de bavardages, de papotage à bâtons rompus, à la bonne franquette autour d’un verre et de bretzels, gare aux oreilles ! Les invités viennent souvent du monde culturel local mais parfois ce sont aussi des projets qu’on convie ou même nous nous rendons parfois dans des lieux à la rencontre de nos invités. Tout est possible dans un Stamala comme rien n’est prévu ! Alors hopla junga let’s go for a Stamala ! »

Sans oublier, pour la route, une petite play list actuellement sur la platine de Francine : Idiot Prayer de Nick Cave, A heroes de Fontaines D.C, The big come up des Black Keyes, Dirty Deep sans oublier Tom Waits, Napoleon da Legend, Billie Holiday, The Hook, Bashung, The Clash, Kamarad ou encore BRM, « à glisser entre toutes bonnes oreilles », conseille Francine !