Disque | Électro

Le DJ et producteur mulhousien Seb du Bollwerk a sorti un 45 tours, « #deepinthebowl vol.1 », immortalisant deux de ses collaborations majeures, entre deep-house et pure techno.

Une face vocale, une face instrumentale, Seb du Bollwerk met à l’honneur des styles et collaborateurs divers sur un 45 tours coloré. Photo L’Alsace /S.F.

(Article de Sylvain FREYBURGER paru dans le quotidien régional L’Alsace le 25 décembre 2019 • lalsace.fr )

Connu à Mulhouse pour ses sets de DJ’s, Seb du Bollwerk a aussi abreuvé de sons les pistes de danse londoniennes les plus exigeantes… « C’était à la fin des années 1990, se souvient le DJ. Londres était vraiment la capitale européenne de la danse avant que Berlin ne prenne le relais dans les années 2000. Avec la “French Touch”, les DJ’s et producteurs français étaient les bienvenus ! »

Seb du Boll, qui a grandi dans le vinyle depuis son enfance (son père était le propriétaire de la boutique Bollwerk Disques), officiait aussi comme disquaire dans le quartier branché de Soho. C’est là qu’il a rencontré un « Jamaïcain écossais » du nom de Leslie Lawrence, « un précurseur qui avait sorti l’un des premiers tubes acid-house en 1988 avec Bang the party ». Vingt ans après, le résultat de la rencontre aboutit enfin sur une face de 45 tours, sous le nom KCL Project avec le titre Gil lives.

« Le morceau est basé sur un échantillon de la voix de Gil Scott-Heron », chanteur-poète décédé en 2011, considéré comme l’un des précurseurs du rap. « Il y tient un discours sur la colonisation de l’Afrique… Leslie Lawrence m’avait initié à ce thème. »

Un morceau « fait à la main »

Le morceau est gravé en deux versions, « l’une plutôt deep-house, l’autre entre trip-hop et breakbeat. » Et la silhouette de Gil Scott-Heron apparaît sur la rondelle.

Sur la face B du 45 tours, on retrouve Seb en compagnie de DJ Bouto, un autre nom mythique des soirées mulhousiennes. « Je l’ai rencontré vers 1995, quand je tenais un espace pour DJ’s sous Bollwerk Disques… C’était l’époque des soirées techno dans des lieux comme la Salle des coffres… Bouto est maintenant à Strasbourg, avec son association La Bande adhésive, en tout cas il n’a pas vendu son âme ! »

Les deux compères ont donc formé il y a quelques années le duo The Raving lunatics, dont le titre Time zone region (motor beat mix) a été choisi pour le 45 tours : un morceau techno puissant, répétitif et hypnotique, « fait à la main en analogique avec des vraies machines », les puristes vont apprécier…

Soit une face vocale et une face instrumentale pour ce premier produit d’une série intitulée #deepinthebowl, qui est le titre de l’émission assurée par Seb tous les samedis soirs sur Radio MNE. Le disque est disponible à Mulhouse rue des Franciscains, plus précisément chez Mélodie en sous-sol et au Gambrinus, où Seb du Boll anime une soirée chaque mois.

ÉCOUTER

soundcloud.com/seb-du-bollwerk