La jeunesse se fait entendre sur les ondes

Radio campus, MNE (Mulhouse net expérience) et la web radio Éponyme font

leur rentrée. Les deux premières viennent d’installer un nouveau studio dans
les bouillonnants locaux de Motoco, à DMC, et toutes les trois préparent trois
semaines intenses et créatives de radio en FM, du 5 au 27 octobre.

À l’heure où internet rebat les cartes en matière d’information et donne du
fil à retordre à beaucoup de médias traditionnels, la radio, elle, tire son
épingle du jeu et fait preuve d’une remarquable vivacité. À Mulhouse en
particulier où pas moins de trois stations diffusent de la musique ou des
émissions, la plupart du temps sur internet, en marge des grands réseaux
nationaux.

Pilier de ces nouvelles pratiques radiophoniques : Radio campus. La
radio étudiante vient même de se payer le luxe d’embaucher un salarié en CDI,
dans le cadre des emplois d’avenir, dont la mission sera de développer la
station. « Nous revendiquons le fait d’avoir un pied dans l’université et
un pied dans la cité ! », note Michael Horn, le président de Radio campus.
« Notre vocation est d’être un média curieux et de proposer des choses que
l’on n’entend pas ailleurs. » Des curiosités, il devrait y en avoir en
pagaille, du 5 au 27 octobre, dans le cadre des « Trois semaines de la FM
». Une opération pendant laquelle Radio campus, mais aussi MNE (Mulhouse net
expérience) et la web radio Éponyme s’associeront pour diffuser – une fois
n’est pas coutume – sur la bande FM, sur la fréquence 107.5. Expérience de
radio trinationale

Au cours des deux premières semaines, on entendra de la musique bien sûr
(avec l’émission Impuls’rock qui passe du hard et du metal ; la Session
Coca mélangé spécialisée dans le hip-hop, le reggae ou le freestyle ou encore
des plages réservées à la musique électronique, minimaliste ou expérimentale).
Des émissions de société aussi, autour de la politique notamment, ou des temps
d’antenne réservés aux étudiants étrangers de Mulhouse, ainsi qu’une intrigante
émission « cul… turelle » qualifiée de « lubrico-ludique »
!

Pendant la troisième semaine, la créativité radiophonique prendra une
dimension internationale puisque des jeunes gens de radios suisses et
allemandes viendront se joindre aux Mulhousiens pour proposer une expérience
inédite, collective et multiculturelle.

Cette dernière semaine se terminera par une soirée gratuite au Noumatrouff,
le vendredi 25 octobre, avec les groupes Ya-Ourt, CypherSucht, Claudio Capéo,
London Nebel et Tr3lix, issus de la Regio. Ensuite, du samedi 26 octobre à midi
au dimanche 27 à midi, la parenthèse radiophonique se refermera sur une
expérience unique. Au Nummer Sieben, chez l’artiste culinaire mulhousien Ben,
cinquante casques diffuseront des créations sonores du monde entier. Le public
pourra s’allonger dans des sofas pour participer à l’expérience. Quant aux
créateurs de sons, ils peuvent s’inscrire sur le site leplacard.org

L’objectif de ces trois semaines de FM, pour les stations locales, est de
décrocher le Graal : une fréquence, pas seulement pour quelques jours,
mais sur plusieurs mois au moins, sur la bande FM. Toutes espèrent que
l’aventure radiophonique éphémère saura convaincre le CAT (Comité territorial
de l’audiovisuel), déclinaison locale du CSA, qui attribue les fréquences
radios.

En cette période de rentrée, toutes les stations recrutent de nouveaux
animateurs ou techniciens tentés par l’aventure. « Il ne faut surtout pas
avoir peur de venir. La radio est un média accessible à tous. Le plus dur,
c’est d’arriver à aimer sa voix ! » , conclut-on chez Radio campus.

PARTICIPER
Réunion pour les personnes intéressées par la radio, le premier mardi de chaque
mois, à 18 h 30, au bâtiment 75 de DMC.

SE RENSEIGNER
Sur les sites internet des radios : radiocampusmulhouse.fr ; radiomne.com et www.radioeponyme.com/la-radio

Antoine Ledermann, de l’association Old school, Jules Roques, embauché
depuis trois mois en CDI dans le cadre des emplois d’avenir par Radio campus,
et Michael Horn, le président de Radio campus, dans le studio situé à
l’université de la Fonderie à Mulhouse. Photo É.C.

(article paru dans le quotidien régional L’Alsace le 25 septembre
2013 • www.lalsace.fr)