Les 60 000 choristes de Berlin

60 000 choristes à Berlin
60 000 choristes à Berlin

3,5 millions d’allemands chantent en groupe, à Berlin ils sont 60 000 – sans compter toutes les chorales de l’ombre. Pourquoi cet engouement pour le chant collectif ? Est-ce le gène grégaire, l’amour de la musique ou de la discipline ? Pour sa 8ème émission, Muckefunk à prêté l’oreille à ce phénomène vocal. Si vous entendez des voix, c’est normal…


Download MP3 (57.6 MB)

60 000 choristes à Berlin
60 000 choristes à Berlin.

In Berlin tun es 60.000 Menschen, in Deutschland sogar 3,5 Mill. und das sind nur die offiziellen Zahlen. Sie machen es nicht nur in Gruppen, sondern sogar öffentlich. Nein, nicht was Sie denken, sondern Singen, im Chor. Bei der 8. deutsch-französischen Sendung der Infothek dreht sich alles um Chöre in Berlin. Kirchenchöre, russische Chöre, afrikanische Gospel-Chöre, Chöre für Leute die nicht singen können und natürlich ein deutsch-französischer Chor. Eine Momentaufnahme des kollektiven Singens in der Hauptstadt.

À Berlin 60 000 personnes le font, en Allemagne même 3,5 millions. Et ce ne sont que les chiffres officiels. Ils le font toujours en groupe et très souvent en public. Non, pas ce que vous pensez. Le sujet de la 8ème émission franco-allemande sur Infothek est les chorales de la capitale. Chorales d’églises, russes, africaines chantant le Gospel, pour gens ne savant pas chanter et bien sur une chorale franco-allemande. Écoutez l’instantané du chant collectif à Berlin.


Download MP3 (57.6 MB)

Moderation/Présentation: Delphine Nerboller & Luis Jachmann
Technik/Technique: Adrian Garcia-Landa

Reportagen/Beiträge: Marlene Götz, Lena Grundmann, Tullia Tarsia, Luis Jachmann, Jean-Michel Hauteville, Adrian Garcia-Landa

  • Orthodoxe et franco-allemande
    La chorale de la plus vieille église russe-orthodoxe de Berlin dont la chef Tamara Sikojev est une franco-allemande. Les voies du Seigneur sont impénétrables… par Adrian Garcia-Landa
  • Ça vous chante, le franco-allemand ?
    Qui l’eût cru, une des plus grandes chorales de Berlin est franco-allemande (demi-cocorico !), membre d’un réseau de 14 chorales de ce type en Europe. Écoutez l’interview de son président Jean-Jacques Hoffner par Delphine et Luis
  • La bonne nouvelle, chantée en africain & caraïbe
    La découverte d’une formation chantant le Gospel – signifiant la bonne nouvelle – en créole et dans nombre de langues africaines. Le tout à Berlin bien sûr. Par Jean-Michel Hauteville
  • Vous chantez mal ? C’est parfait, nous aussi !
    Une chorale pour gens qui ne savent pas chanter, il fallait y penser. Un professeur de musique de l’université des beaux-arts explique son projet hardi à Marlène Goetz.
  • Même les jeunes s’y mettent…
    Cette chorale étudiante montre que les jeunes générations ne sont pas épargnées par le virus de la voix. Au micro de Luis Jachmann, ils racontent ce qui les attire dans le chant collectif.
  • Ou aller pour écouter des chorales ? Et que faire d’autre ?
    Les conseils culture de Lena Grundmann sont axées sur le sujet bien sur, tandis que Tullia Tarsia explique ce qu’on peut faire d’autre, si par exemple vous les chorales… mais n’écoutez pas l’émission dans ce cas là !
  • Die Viertel im Takt – La cadence des quartiers
    Festival de musique de quartier
    Infothek, la radio qui porte Muckefunk, organise un festival de groupes locaux, talentueux et sans label. Une soirée avec sept groupes organisée avec la bière sociale et solidaire, Quartiermeister, qui reverse 20% de ses bénéfices à des intitiatives du “Kiez”. Ce samedi à 19h dans la Köpenicker Strasse 156 à Kreuzberg. Pour aller à l’événement Facebook

L’équipe de Muckefunk VIII
Présentation:
Delphine Nerbollier (F) et Luis Jachmann (D)

Sujets:
Marlène Goetz, Lena Grundmann, Tullia Tarsia, Jean-Michel Hauteville, Luis Jachmann, Adrian Garcia-Landa

Chef d’édition:
Élodie Marsollier

Muckefunk est l’émission franco-allemande de Berlin, hébergée par Infothek88Vier, la radio des quartiers Berlinois, elle même portée par l’association Kiez.FM e.V.

Pour y participer à Muckefunk, proposer des sujets, transmettre son héritage à la condition de spolier ses héritiers naturels, écrivez à radio@camcom.eu