Pi-Node est une plateforme qui utilise le système de diffusion ancien qu’est la radio, auquel on ajoute les technologies d’aujourd’hui. Depuis quelques jours, elle a rejoint le DAB mulhousien et se promène au fil de l’inspiration des auditeurs.

Article de Jean-Marie VALDER • Journal L’Alsace du 6/9/19 • c.lalsace.fr/haut-rhin/2019/09/06/une-radio-nomade-pour-marcher-sur-les-ondes

Grosse effervescence, jeudi dernier, en fin d’après-midi, avec l’installation d’un studio radio nomade à la terrasse du bar le Baramey, place des Tonneliers à Mulhouse. Avec à la clef, l’occasion de découvrir l’équipe de cette nouvelle forme de radio à la portée de toutes et de tous. Et une invitation qui ne se refuse pas de discuter autour d’un verre « des envies de (r) évolutions radiophoniques portées par le collectif à l’initiative et de profiter de l’occasion pour faire, à chaud les micros, une émission de radio collective sur le DAB (Digital audio broadcasting) mulhousien.

Car ici on parle de DAB et les non-initiés découvrent le collectif Pi-Node qui, comme le soulignent ses animateurs qui souhaitent tous rester anonymes, « pousse la radio hors de ses retranchements, mêlant web et FM, radio-hack, émissions pirates, studios mobiles et acousmoniums hertziens ».

Explications avec une poignée de protagonistes de ce collectif vraiment pas comme les autres. « Cette plate-forme utilise le système de diffusion ancien qu’est la radio, auquel on ajoute les technologies d’aujourd’hui. Elle est expérimentale dans son mode d’utilisation, en termes de performance et de création artistique », comme le souligne une des protagonistes présentes lors de la session à la terrasse du Baramey.

L’occasion aussi d’en savoir un peu plus sur le collectif Pi-Node qui est « à la fois un groupe de personnes qui mènent des recherches dans un intérêt commun et un projet en construction autour de ces intérêts communs, qui sont : mission FM, art radiophonique, streaming et plate-forme internet ». L’élan commun de collectif questionne la transmission et la possibilité d’un art de la transmission.

À chacun de faire de la radio

Et à un moment crucial où la radio passe au numérique, la bande hertzienne devient pour ces artisans des ondes, « un terrain d’expérimentation, un endroit caché ». Soucieux d’impliquer le maximum de partenaires et d’acteurs du territoire, le collectif rejoint le réseau des radios mulhousiennes et environs déjà présentes sur le DAB à l’image de la plus active MNE avec des installations techniques existantes à Motoco, siège de cette dernière.

Pour mémoire, le DAB est un système de radiodiffusion sonore numérique développé et standardisé qui permet aujourd’hui à tout un chacun de faire de la radio. L’objectif ultime étant de faire disparaître la grille et le studio, au profit d’une radio complètement délocalisée, « une vraie radio, c’est-à-dire juste des ondes… ». Une sorte de retour à la nature et à la vraie valeur originelle des radios libres à l’époque de leur émergence.

Chacun peut faire de la radio et concocter son émission qui sera ensuite mise en ligne et cela grâce à un appareil portatif d’une simplicité extrême. Photo L’Alsace /Jean-Marie Valder