Hopla Milhusa !

Quel est ton groupe mulhousien préféré ?

Quel est ton groupe mulhousien préféré ? Tadeo • Mostovoi • Peeled Cubes • Arnaud Dieterlen • Ahmed el Salam • Mouse DTC • Denis Scheubel • La Vieille École • Erostrate • Pundits • Eletrik Yakuza • Singes Chromé • Top Model • SuperFreaks • Package • The Flying Hot Dogs • Sined …

Ils ou elles ont répondu … Martine Zussy • Frédéric Marquet • Anne-Catherine Goetz • Davide De Arcangelis • Popov • Jipé • Hugues Baum • Francine Hebding • Pascal Jacquemin • Patrick Puledda • Marlène Bretzel • Jipes Blues • Roland Kauffmann …

(Projet HOPLA MILHUSA en cours, toi aussi dis-nous quel est ton groupe mulhousien préféré, contact info@radiomne.com)

 



C’est à motoco que j’ai découvert Tadeo. Durant plusieurs jours, je collais mon oreille à la porte du studio d’enregistrement pour saisir les paroles de cette musique touchante que je ne parviens toujours pas à qualifier (Slam, hip-hop, jazz, rock,… un lux de tout ça ?). Leurs mots, leurs sons m’embarquent puissamment.
J’espère aussi retrouver un jour Mostovoi sur scène. Le rock, le groove de ces belles gueules me manquent.

Martine Zussy
directrice de motoco



J’opte pour Peeled Cubes. Un groupe engagé, sincère, à chaque fois porteur d’émotions partagées. Avec des chansons comme “Ten to midnight”, “Angel”… ils vous embarquent dans leur univers et tout devient possible.
nnn
hhhh
Frédéric Marquet
Mulhouse j’y crois


Mon coup de coeur musical va à Arnaud Dieterlen, batteur mulhousien qui a accompagné entre autres Higelin et Bashung, deux immenses chanteurs alsaciens entrés au panthéon de la chanson française.
Arnaud est une grande fierté pour Mulhouse. Même s’ils sont des musiciens de l’ombre, les batteurs sont l’essence de la musique : le rythme.

Anne-Catherine Goetz
Adjointe au Maire de Mulhouse



Impossible de parler de Mulhouse et son incroyable diversité musicale sans citer Ahmed el Salam. A l’image de la ville, sa musique est riche de multiples influences, ses paroles chantent la tolérance… Des mélodies et des grooves qui touchent un public universel. Écoutez le titre “Dounia, fais du bien” ça vous fera du bien !

eee
Davide De Arcangelis


 

 

Moi qui suis un musicien frustré (je n’ai pas de rythme, pas d’oreille, pas de groupies), depuis que j’ai découvert l’appli DTC développé par Nartex, une boîte mulhousienne, pour le duo Mouse DTC, je peux enfin me prendre pour un vrai dj et faire danser mon fils en tapant avec mon gros doigt sur mon petit téléphone. Trop cool !
eee

 

Philippe “Popov” Schweyer
éditeur mediapop (novo, zut, mediapop records …)


N’importe quel projet avec Denis Scheubel 😄
J’ai eu la chance de croiser le chemin d’un artiste…
L’amour des mots et des sons nous a rapproché.
J’ai eu la tristesse de perdre un Ami…
Jean-Pierre “Jipé” Hero
Patron du Gambrinus


Un max de souvenirs ! Un concert incroyable de la Vieille École dans un Masque à Jazz qui retrouvait sa fonction de salle de concert pour le festival Elephonic. Les concerts d’Erostrate, les enfants de Fugazi… et bien sûr les Pundits le groupe qui faisait pleurer les oreilles… de plaisir.

Hugues Baum
Graphiste, illustrateur
créateur des visuels Hopla Milhusa, Mulhouse c’est pas pour les Mickey et quelques centaines d’autres …



Electrik Yakuza : énergie… Joie et rock’n’roll… Les jambes bougent et les bras aussi. Ce trio est une bombe d’énergie.
Singe Chromés : beau… Triste… Compliqué et simple à la fois. De l’énergie et de la retenue, juste de qu’il faut pour toucher au cœur.
Francine Hebding
Animatrice radio (Stamala, Zenebou, Tribulations)


Top Model ! Parce que ce groupe avait une pêche d’enfer, parce que ses membres étaient tous plein de talent, que la pochette de leur premier album serait aujourd’hui interdite, que les chansons sonnaient comme des hymnes, qu’ils remplissaient le Palais des fêtes de Mulhouse, et que nous avons vécu ensemble des hauts et des bas inoubliables !…

Pascal Jacquemin
auteur, compositeur, interprète



Mon groupe Mulhousien préféré c’est SuperFreaks. Ils vivaient en communauté dans un appart que leur louait ma mère au-dessus de chez moi. Vieux plancher bois, donc je connais le détail de la naissance de chacun de leurs morceaux puissants. Ma mère a adoré la chanson qui dit “Tant pis pour le loyer”. Love Paolo, Christian, Eric et… Mario et…Florent…

Patrick Puledda


 

Package (1997 – 2008)
Package, groupe Mulhouso-Schlierbachois, faisait un ska rocksteady efficace et addictif. Entre 2005 et 2008, j’ai du les voir une grosse dizaine de fois sur scène, que ce soit dans des salles des fêtes vides ou dans une salle du Nouma pleine à craquer.  L’ambiance était vraiment top dans le public et le groupe ultra cool et sympathique. Balthazar est un titre présent sur l’album Tsunami, sorti en 2004, et est l’un des morceaux que je préfère du groupe, notamment grâce à ses paroles.

Marlène Fritsch
Animatrice radio (L’Agenda Bretzel, In the city)
Graphiste indépendante



Parisien d’origine mais Mulhousien de coeur depuis 1990, ce qui m’a surpris en arrivant à Mulhouse c’est la richesse de sa scène musicale avec notamment le développement du Noumatrouff ! Le groupe local qui m’a le plus scotché est sans nul doute les Flying Hot Dogs avec Freddy Koella et Phil Hammel, un groupe de la Tour du Bollwerk qui reprend du Ry Cooder ou du « Eddie Cleanhead » Vinson, c’est juste hallucinant. Le Masque à Jazz plein comme un oeuf et en fusion restera pour moi un souvenir impérissable

Jipes Blues
Animateur de Kind of blues sur Radio MNE



 

Beaucoup de plaisir avec Sined, et pas seulement la période de Singe Chromés mais aussi celle de Live in Auckland avec Johnny, le seul et unique vrai punk mulhousien. Avec Sined, je suis complètement “Green” …

Roland Kauffmann
Pasteur animateur du temple St Etienne



C’est le groupe Valiumvalse avec des albums vraiment sympas dans les années 2000. Des rythmes entraînants qui feraient encore le bonheur des militants écologistes et des événements alternatifs. Et puis le fameux bandonéon de Michel Ludwiczak, qui a été mon collègue au centre de tri postal de Riedisheim durant mes années de jobs étudiants… . De très bons souvenirs !

Loïc Minery
tête de liste de l’union de la gauche et des écologistes aux municipales 2020



Mon artiste mulhousien préféré est Jesers pour tous les bons moments qu’il m’a fait vivre lors de ses concerts ! Quel que soit le contexte, lui et son groupe arrivent à me faire danser et chanter en choeur comme personne d’autre, Mulhousien ou pas.

Sylvain Freyburger
Rédacteur pour le Journal des Spectacles, L’Alsace et bien plus



Mon groupe “milhusien ” préféré… dur de choisir !
Avec quelques années passées à traîner mes oreilles dans les endroits underground musicaux mulhousiens, un tas de noms me viennent à l’esprit : Ahmed El Salam, La vieille école, les Orteils Décollés, Kathy Faller pour les anciens et une relève assurée avec Les Hook, Art Core State of Mind, Bye Bye Bye, Last Train et aussi les très bons Strasbourgeois de Games Doglar.
Puisqu’il faut en garder un je dirais Kamarad , avec leur musique post-punk qui t’embarque progressivement dans leur univers bien à eux qui envoie du lourd !

Cathy Stoltz
bibliothécaire



 

Anastasia est pour moi la parfaite illustration de ce que je vois en Mulhouse : turbulente, inventive, tranchante, éternellement jeune, touche à tout et dotée d’un potentiel immense.
Elle est une superbe représentante de nos talents locaux sur les scènes de musiques actuelles françaises. Un grand merci à elle, et plus largement à tous les artistes mulhousiens, pour ce qu’ils nous apportent.

Jean Rottner
Président de la Région Grand Est



D’un façon très premier degré, j’aurais répondu les Manson’s Child… oui, ils sont Colmariens, pas Mulhousiens, mais je suis pour la bonne entente entre voisins. J’ai toujours aimé leur sonorité new wave 80, cheap par conviction, avec des morceaux qui sonnent parfois comme du Joy Division, parfois comme du Zit Remedy – le groupe de Joey Jeremiah dans “Les Années Collège”.

Plus deuxième degré, je réponds sans hésiter les anciennes productions de l’Académie du Chant de Steinbrunn-le-Bas ! C’est une école (ou c’était, j’ignore si cela existe encore) où les ados du coin venaient travailler leur voix et parfois enregistrer un single, écrit spécialement pour eux. Chaque élève avait une sorte de gimmick personnalisée : une cow-girl qui ne jure que par la country, une jeune fille naïve et romantique, une ado émo qui raconte ses problèmes au lycée… Cette académie de village, c’était juste un OVNI dans le paysage musical régional. Il aurait été assez facile de “s’en moquer” de prime abord – et, il est vrai, certaines chansons donnaient franchement envie de rire ; mais plusieurs de ces ados m’ont scotché de par leur capacité à chanter (juste), en direct, devant du public, et sans broncher. Pas une mince affaire quand on a à peine 14 ans.

Mike Obri
journaliste au JDS


Il y a effectivement beaucoup de groupes mulhousiens qui ont porté leur musique sur les scènes d’ici et d’ailleurs. Comme la tendance est de reconnaitre plus facilement ceux issus de la tendance chanson, rock ou/et groove, mon intérêt va donc se déplacer sur d’autres artistes très talentueux, parfois plus discrets mais cultivant leur art avec passion.

Daniel Muringer

Avec son groupe Géranium.

Chantre des musiques du monde dont celle de notre région, connaisseur invétéré d’une multitude d’instruments (et excellent instrumentiste par ailleurs), poète et militant infatigable pour la défense des droits des artistes,

Pierrot Hassler, guitariste du groupe Jazz Et.

Un musicien de jazz modeste et talentueux, toujours présent dans les multiples rendez-vous Jazz à Mulhouse avant sa triste disparition.

Philippe Schlienger
directeur du CREA Kingersheim et de Momix


Mon groupe local  préféré : rien à voir avec le Tango, mais ce groupe me rappelle mes folies du lycée et j’aime beaucoup leur style. Il s’agit de Lost, groupe de rock de 2016, un rythme entraînant, un rock alternatif,  une musique très mature, comme j’aime. Et ils sont du Haut Rhin !!!!!!!
Fatah
animateur de l’émission radio Tango Club


AnastasiaElle a grandi avec le hip-hop, elle a frissonné avec la chanson à texte. Aujourd’hui elle assume un métissage de caractères. Ses rendez-vous avec le public sont des moments précieux, hors du temps. Elle est délicieusement accompagnée par James Sindatry, contrebassiste d’exception. J’essaye de la soutenir au gré de ses projets.

Thomas Ress
Directeur de l’ESPACE 110 – Centre Culturel d’Illzach